Comment révéler la meilleure version de toi-même

et transformer tes relations professionnelles, amicales
et amoureuses, en relations riches et profondes ?

Comment percer les mystères de la psychologie humaine et aider tes proches à faire une différence dans leur vie et donner du sens à la tienne ?

Ecrit par David Laroche, Le 3 Avril 2022.

Si tu lis cette page aujourd’hui, tu fais probablement partie de ce petit groupe
de personnes qui ont l’ambition de devenir une meilleure version d’elles-
mêmes.

Ces personnes qui souhaitent se découvrir ou se retrouver grâce au
développement personnel et qui, au-delà de ces intentions personnelles,
veulent avoir un impact autour d’elles.

Que ce soit auprès de leur famille, leurs amis, leurs collègues, leurs équipes ou
leurs élèves…

Pour toi, c’est…

Impossible …

De passer plus d’une semaine sans te nourrir de développement personnel, de
neurosciences, de psychologie à la recherche d’outils pour améliorer ta vie ou
dénicher de nouveaux moyens pour communiquer avec tes proches…

Impossible …

D’avoir une conversation avec un proche sans faire preuve d’une empathie inconditionnelle, à la recherche de ses motivations profondes.

C’est vers toi que tes proches se tournent dès qu’ils ont un souci.

C’est toi qu’on appelle lorsqu’on fait face à une rupture ou lorsqu’un conflit
éclate au bureau.

Malgré toute la bonne volonté du monde, tu remarques que seulement une  infime partie de tes conseils fait mouche. La majeure partie glisse sur tes proches comme des gouttes d’eau sur une vitre.

Même si tu prends beaucoup de plaisir à être cette oreille attentive, à être ce coach, ce confident, ce psychologue pour tes proches…

Tu as le sentiment de manquer d’outils pour avoir l’impact que tes conseils méritent.

C’est frustrant, parce qu’au fond de toi, tu as le désir brûlant d’aider les autres à dépasser un challenge ou à transformer leur vie….

Mais malgré tes bonnes idées, tes proches, collègues, amis jouent la sourde oreille et ne se défont pas de leurs tracas.

 

Tu n’es pas seul(e) à ressentir ça

La plupart des personnes, même les plus dévouées, peinent à profondément aider les autres.

Mais j’ai une bonne nouvelle, les choses peuvent changer et dans les minutes qui vont suivre, je vais te montrer exactement comment tu peux transformer ta propre vie tout en développant les compétences pour impacter la vie des personnes qui t’entourent.

Sans pour autant te proclamer coach sur tous les réseaux et quitter ton job du jour au lendemain

(On n’a pas tous envie de ça, et c’est ok. Par contre on a tous intérêt à développer de meilleures compétences en communication. Ça, ça change la vie).

Mais avant ça…

 


Qui suis-je pour te parler de tout ça ?

Je m’appelle David Laroche

Je sais combien c’est frustrant de vouloir aider un proche ou des gens autour de soi, mais de se sentir presque inutile.

De ne pas savoir comment s’y prendre pour aider ces personnes qui comptent pour nous.

En 2010, je me suis inscrit à mon premier stage de formation à la psychologie.

Ce stage marque un tournant radical dans mon quotidien d’étudiant en école d’ingénieur et réveille en moi ce désir d’aider d’autres personnes à transformer leur vie.

Quelques semaines après, je rencontre une fille âgée de 20 ans qui souffre d’agoraphobie, la peur de la foule, et lutte depuis plusieurs années car les transports en commun la terrorisent.

Ça fait 6 ans qu’elle est accompagnée par un thérapeute, sans obtenir le moindre résultat satisfaisant. 

6 ans

 

Alors que pour la plupart des gens il s’agit d’une routine quotidienne…

Pour elle, l’idée de devoir prendre le tramway lui donne mal au ventre et lui provoque des crises d’anxiété.

“J’ai peur de paniquer ! Et si je me fais agresser ? Comment je vais me sentir s’il y a trop de monde ? Et si je fais un malaise ?”

Mon désir de l’aider à transformer cette peur qui la paralyse est tellement fort que je lui propose de l’aider : “écoute je ne sais pas si ça va marcher mais testons.”

Très vite… je me mets à avoir mal au ventre aussi.

Je prends chaud, ma gorge se serre et la panique me gagne.

J’ai peur de me tromper, j’ai peur de rater, j’ai peur de ne pas savoir gérer si elle panique.

Je suis stressé à l’idée de lui faire plus de mal que de bien.

J’ai peur de bloquer, de manquer de solutions et de devoir lui dire que je ne peux rien pour
elle.

J’utilise toutes les techniques que je connais, les unes à la suite des autres pendant près de 3h.

Finalement, après avoir fait tout mon possible, je me dis que le mieux c’est de voir si ça a fonctionné..

Je lui propose alors de rentrer en tramway.

 

Elle accepte, me dit au revoir et se dirige vers l’arrêt Part-Dieu la Villette.

À ce moment-là, c’est le doute complet dans ma tête. Je me demande comment elle va gérer.

Le tramway arrive.
Les portes s’ouvrent.
Et je la vois monter dans la rame et disparaître parmi les passants.

Les minutes sont interminables.

Jusqu’à ce que mon téléphone vibre et que je lise ces mots :

“David, je suis arrivée chez moi !! Ce qu’on a fait ensemble m’a vraiment aidée à être sereine.
Ça fait 6 ans que je vois des spécialistes sans que rien ne change, mais là… ça y est ! Je l’ai fait !!!”

À ce moment-là, mon cœur s’accélère et je me sens rempli d’une bouffée de joie, et d’un profond sentiment d’accomplissement et de gratitude.

En vivant ça, je me dis…

Waouh, et si c’était possible de faire ça au quotidien ?

10 ans plus tard, alors que je ne partais pas avec le meilleur des bagages, ingénieur timide et mal dans sa peau, j’ai pu accompagner plus de 2300 personnes en coaching individuel.

Plus de 40 000 personnes au sein de mes programmes.

J’ai eu le privilège d’étudier et interviewer plus de 400 personnalités à la recherche des facteurs qui expliquent leur réussite et leur bien-être.

Des personnes telles que des champions olympiques, des entrepreneurs de renoms comme Richard Branson et des neuroscientifiques.

Mais en dédiant ma vie à accompagner les autres, c’est la mienne qui s’est transformée au passage. Au point de passer du garçon timide et mal dans sa peau à réaliser le TEDx francophone le plus vu au monde.

Je n’avais pas prévu que ma vie prenne cette tournure.

Car à cette époque, tout plaquer pour me lancer dans le coaching paraissait dingue.

L’accompagnement n’avait pas la cote qu’il a aujourd’hui…

En 2022, c’est courant de voir un proche, un collègue, ou des amis, changer de métier…

Pour se lancer dans le coaching.

Il n’y a jamais eu autant de coachs qui se lancent.

D’après les analystes, le coaching est la deuxième industrie qui croît le plus après l’industrie des nouvelles technologies !

Mais c’est légitime de se demander… pourquoi ?

Cette explosion s’explique scientifiquement à cause de nombreux bouleversements au sein de notre société ces 20 dernières années.

Par exemple, le nombre de divorces et de séparations a explosé.

Le nombre de personnes qui se demandent comment trouver l’âme sœur, comment s’accepter, ou s’ils doivent se séparer de leur conjoint croît jour après jour.

Aujourd’hui on se pose beaucoup plus de questions qu’à l’époque :

Doit-on entreprendre, changer d’emploi, démissionner, demander une augmentation, évoluer ?

Alors qu’avant… on n’avait pas le choix !

On faisait le même métier, gardait le même conjoint et habitait au même endroit toute sa vie.

Malheureusement, ce nouveau luxe s’accompagne de son lot de doutes et de stress.

Pour couronner le tout, l’avènement des réseaux sociaux fait que de plus en plus de personnes se comparent à des icônes retouchées sur Photoshop, ce qui participe à augmenter le mal-être lié à la comparaison.

Face à cette augmentation du doute, du stress et de la dépression… Pas étonnant que la demande d’accompagnement et de coaching explose !

Mais un truc cloche :

Si la demande d’accompagnement explose, il semblerait que, malgré tout, la majorité des coachs n’en vivent pas, n’ont pas l’impact qu’ils voudraient et ne vivent pas ce sentiment d’accomplissement que de contribuer à rendre meilleure la vie des autres.

Mais alors…

Pourquoi si peu de coachs semblent vivre du coaching ? ?

Avec du recul, je me rends compte que ce premier coaching fait à la volée sur le parvis de la gare Part Dieu tenait de la chance du débutant.

Car les coachings qui ont suivi n’ont rien eu d’incroyable.

Et très souvent, je me suis retrouvé en grande difficulté.

J’ai pensé que je trouverais la solution en me formant en PNL, à l’Analyse Transactionnelle, à l’Ennéagramme, l’Hypnose Ericksonnienne, et puis en faisant une formation au coaching.

Mais malgré tout ça, je n’arrivais pas à recréer cette forme de magie et d’impact.

Ou alors de manière très aléatoire, peut-être 1 fois sur 50 coachings !

J’étais frustré de voir que mes coachings n’avaient qu’un impact en surface.

Alors je me suis posé une question simple :

Qu’est-ce qui fait la différence entre ces coachings incroyablement puissants, où la personne se libère et transforme un événement ou un challenge et avance vraiment vers ses objectifs et d’autres accompagnements qui fonctionnent sur le moment, mais n’ont pas de réel impact à long terme pour le coaché ?

Pourquoi est-ce que tant de coachs et thérapeutes semblent vivre la même chose ?

Pour essayer de trouver la réponse, prenons un peu de recul sur la situation.

Pendant longtemps, le courant de pensée qui a dominé était.

La psychothérapie.

Dont le mot d’ordre était “pourquoi”.

Le psychothérapeute cherche à déterminer quelles sont les causes qui ont conduit à un mal-être.

Frustré d’une approche qui demande des années de suivi et peu de résultats concrets, un nouveau courant de pensée plus orienté vers l’action a pris forme.

Le coaching.

Dont le mot d’ordre est “comment”.

Trouver la cause du mal-être n’est plus la priorité, il est maintenant question de mettre en place un plan d’action.

S’installe alors LE principe fondateur du coaching classique : si tu n’as pas les résultats que tu désires, c’est que tu ne mets pas en place les bons comportements.

Si tu n’arrives pas à avoir les finances que tu souhaites, c’est que tu n’épargnes pas de la bonne manière.

Si tu n’arrives pas à être en couple, c’est qu’il y a un truc qui cloche dans ta séduction.

Si tu n’arrives pas à parler de toi sur les réseaux, c’est que tu ne suis pas les tactiques à la mode.

Naît la méthode de coaching la plus
enseignée dans les écoles de coaching.

La méthode GROW.

Le coach pose 4 questions à l’élève :

Qu’est-ce que tu souhaites atteindre ?
Où est-ce que tu en es ?
Qu’est-ce que tu pourrais faire pour y arriver ?
Par quoi tu démarres et quand ?

Ce modèle est la base du coaching classique, et soyons d’accord, ça a de la valeur….

Cependant…

Ce modèle a ses limites.

 

En 2014, une femme vient me voir dans mon cabinet de coaching à Paris et me dit :

“David, j’aimerais que tu m’accompagnes pour arriver à trouver un emploi.”

J’accepte et je l’aide à rédiger son CV.
On se met en situation d’entretien d’embauche.
Et on voit comment le mener de bout en bout.

Elle est très contente.

Mais après 4 coachings et plusieurs entretiens d’embauche…

Elle n’a toujours pas d’emploi.

En creusant, je découvre qu’elle a subi des attouchements sur son dernier lieu de travail !

Est-ce que c’est pas évident qu’elle ait du mal à trouver un emploi, malgré les stratégies, si au fond d’elle, trouver un job, rime avec souffrance ?

Quand une personne désire une chose, mais qu’au fond, elle associe la douleur avec ce qu’elle pense vouloir, ou qu’elle a vécu une forme de trauma, elle ne peut pas y arriver !

C’est ça l’inconvénient du coaching classique.

Que j’appelle aussi coaching de surface.

Et si la plupart des coachs qui aujourd’hui prennent la vague n’en vivent pas….

C’est parce qu’ils sont formés au coaching de surface aussi appelé coaching comportemental.

Petit à petit, on a basculé d’un modèle qui se concentrait sur LES CAUSES d’un mal-être, aux comportements à mettre en place pour transformer ce mal-être…

Mais en laissant totalement de côté le bon côté de la psychothérapie : L’origine de ce mal-être.

Après des centaines de coachings à me demander, qu’est-ce qui fait la différence, je me suis rendu compte qu’il y avait une raison pour laquelle certains de mes coachings avaient ce côté magique et étaient bien plus
efficaces que d’autres.

J’ai compris que chacun d’entre eux contenait un ingrédient, dans le fond, pas la forme, qui faisait toute la différence.

Et qu’à chaque fois, ça permettait de créer un changement durable et prévisible.

J’ai donné un nom à ce type de coaching :

Le Coaching Profond.

Ça a créé une sorte de fascination pour moi.

Mes coachings allaient tout à coup au-delà de la partie comportementale.

Bien sûr, je la prenais toujours en compte car elle est essentielle, mais je prenais aussi en considération quelles avaient été les origines de cette souffrance.

Les origines profondes, pas seulement celles que me disaient les personnes que j’accompagnais en surface.

Et après des années de frustration, c’était la LIBÉRATION.

La libération

D’avoir l’impact dont j’ai toujours rêvé.

La libération

De pouvoir susciter un changement profond et durable chez une personne.

La libération

De lui faire vivre une expérience transformationnelle si puissante qu’elle s’occupe de faire mon marketing à ma place en me recommandant autour d’elle !

Alors avec le recul, oui le coaching explose.
Oui nous sommes encore au début de la vague.

Mais surfer sur cette vague n’est possible que pour les personnes qui ont le pouvoir de créer un coaching profond.

Est-ce que tu vois la différence maintenant entre un coaching de surface et un coaching profond qui associe le meilleur des deux mondes : la psychothérapie et le coaching comportemental ? 

 

 

Au fil des années, de plus en plus de personnes comme toi et moi, monsieur et madame tout le monde, mais aussi des thérapeutes, des professeurs et des coachs déjà en exercice et formés au coaching comportemental ont commencé à me demander comment c’était possible de susciter ce type de transformations ?

Alors je me suis posé une question…

Comment développer cette compétence qu’est le coaching profond ?

Qui peut radicalement transformer la qualité des relations que tu crées avec les gens.

En 2016, j’interviens dans un lycée de la banlieue de Lyon.

Quand j’arrive dans la classe, le professeur me met discrètement en garde : “fais attention, ils ne sont pas bien intelligents, donc fais des pauses régulièrement.”

Je ressens alors une énergie à l’intérieur de moi qui me pousse à lui donner tort :
“Tu vas voir s’ils sont bêtes et s’ils n’écoutent pas !”.

Ma présentation a duré 2h et sans la moindre pause.

Le professeur n’en revenait pas.

“Comment c’est possible ? Je ne les ai jamais vus autant écouter et être aussi attentifs !”

C’est à ce moment-là que j’ai compris une chose.

Ce n’est jamais un problème d’élève, c’est un problème d’enseignement.

C’est pareil pour le coaching, si le coach doute, s’il ne se sent pas à la hauteur, s’il manque de légitimité, ce n’est pas de sa faute, c’est que sa formation n’est pas adaptée.

Donc je me suis dit que si je voulais créer une école de coaching, je ne voulais pas la faire à moitié et c’est qui m’a amené à me passionner pour la pédagogie.

Et en creusant chaque jour un peu plus profond sur la pédagogie, je suis tombé sur…

Une histoire qui m’a marqué.

Dans les années 60 pendant la guerre du Vietnam, les USA combattent les Vietnamiens qui utilisent des avions Russes.

Après de nombreux combats aériens, les Américains ne comprennent pas.
Alors qu’ils sont censés avoir les meilleurs pilotes, les meilleurs avions, ils perdent plus d’avions qu’ils n’arrivent à en abattre.

Face aux résultats décevants et malgré un entraînement quotidien et une pratique intensive, les pilotes de l’US Air Force doivent se rendre à l’évidence : leur formation, bien que pratique, n’est pas efficace.

En 1968, ils vont alors créer une école qui a pour but de radicalement repenser la pédagogie et l’enseignement des pilotes.

Le nom de cette école va devenir célèbre notamment grâce à Tom Cruise.

TOP GUN

L’école révolutionne la manière d’enseigner aux pilotes, si bien que de 1970 à 1973, ils réussissent à multiplier par 15 leur résultat !

Ce qui est dingue, c’est que ce sont les mêmes pilotes et les mêmes avions.

Et ils ont réussi à multiplier par 15 leur résultat en changeant seulement la pédagogie de l’enseignement.

Un chercheur du nom d’Anders Ericsson, a dédié toute sa vie à théoriser, formaliser, systématiser la méthode Top Gun pour l’appliquer à des domaines plus nobles que la guerre.

Par exemple en augmentant la capacité des cancérologues et des radiologues à déceler un cancer du sein précoce chez les femmes.

Comment ?

Non pas en changeant les outils, ni les étudiants, mais en optimisant la pédagogie.

J’ai été littéralement fasciné par cette méthode.

Et je me suis dit : je veux créer la première école de coaching au monde qui utilise la méthode Top Gun.

Créer une école de coaching dont la pédagogie serait si efficace et son protocole si puissant que n’importe quelle personne se découvrirait la capacité de faire des coachings profonds qui transforment des vies.

C’est la seule méthode qui permet de créer ce qu’on appelle des modèles mentaux.

Ce sont les modèles mentaux qui nous permettent d’avoir accès à notre intuition.

 

Ce sont les modèles mentaux qui nous permettent de percevoir inconsciemment un changement de ton dans la voix de la personne qu’on accompagne, un déglutissement ou une modification subtile du comportement.

Ce sont les modèles mentaux qui nous permettent de ne pas être sujets au stress dans une situation inattendue.

Ce sont les modèles mentaux qui permettent de distinguer le débutant de l’expert, même dans des situations du quotidien : faire un créneau, faire ses courses, faire un footing…

La question que tu te poses maintenant, c’est peut-être…

Comment acquérir des modèles mentaux qui te permettent d’accéder à cet état de flow ? Cette forme d’excellence dans la facilité ?

“ Ce que j’aime, c’est de pouvoir créer cette sorte de famille de coachs qui, ensemble, co-construisent ”

Yann. Serial entrepreneur & Master Coach

“ J’y allais avec une idée préconçue négative… Mais c’est probablement la meilleure école que je puisse faire. ”

Pierre. Pharmacien & Coach.

“ Je me rends compte qu’en tant que personne je suis différente :
Plus à l’aise d’aller vers les gens, monter sur scène… ”

Emilie. Coach pour adolescents.

“ Je suis arrivée ici avec des personnes que je ne connaissais pas. Je repars d’ici avec des amis que je pense garder toute ma vie. ”

Ani – Coach

C’était important pour moi que David cherche à développer l’unicité de chacun et pas à créer plein de petits David ”

Agnès – Coach équestre

 Je connais très bien les écoles de coaching. J’en ai fait plusieurs. L’approche de David est radicalement différente: Pragmatique.

François – Coach et consultant grands groupes

Après 6 mois j’ai une dizaine de clientes et j’ai rencontré une femme extraordinaire qui fait partie de l’école.

Jonathan – Entrepreneur et coach

Mon chiffre d’affaire a triplé en moins de 2 ans.

Patric – Gestion agences immo

Je me suis dit comme il coache, il va vouloir en garder sous le pied pour lui, mais pas du tout. Il a tout donné.

Baptiste – Coach

La création de l’école

Au fil des années, de plus en plus de personnes m’attendaient à la fin de mes conférences et séminaires pour me demander comment je faisais pour transformer la vie des gens avec autant de facilité.

Ils me confiaient avoir le sentiment que je savais des choses que les autres coachs ne savaient pas.

À ce moment-là, je vis exclusivement du coaching, et c’est presque inconcevable pour moi de partager ma “secret sauce”.
La recette exacte de ce qui fait que j’arrive à susciter des transformations aussi dingues aux personnes que j’accompagne et à pleinement vivre du coaching.

Mais, c’est au milieu de toute cette agitation de fin de séminaire et de conférence, où des centaines de personnes saisissent l’opportunité de venir échanger avec moi quelques minutes que je réalise quelque chose.

Seul, mon impact est limité.

La preuve, pour des questions évidentes de temps, je ne peux pas me permettre de prendre quelques minutes avec CHAQUE personne présente dans la salle.

Partager mes connaissances, mes méthodes et mes outils, devient alors la réponse évidente à “Comment multiplier mon impact et servir encore plus de monde à se créer une vie de dingue ? “

Alors, en 2016, je décide de créer un institut de coaching ultra-exclusif réservé aux personnes qui veulent avoir un impact dans la vie des autres.

Une dizaine de personnes rejoignent ce cursus de 2 ans, à Paris, moyennant un investissement de 40 000€ (hors frais de déplacement et frais d’hôtel).

Les retours sont exceptionnels et les gens adorent cette première session de ce qui deviendra plus tard l’EDEC : l’école d’entraînement à l’effective coaching.

Alors que je m’étais promis d’animer une seule session de cette école, les témoignages bluffants de transformations des élèves m’ont pleinement convaincu d’ouvrir les portes d’une deuxième session.

Puis…

D’une troisième.

Qui cette fois, fut chamboulée par…

La pandémie

Du jour au lendemain, nous avons investi plus de 150 000€ dans un studio d’enregistrement, dans du matériel de haute qualité et dans des équipes pour créer une école de coaching dont les cours seraient totalement dispensés ONLINE.

Je dois t’avouer que j’étais le moins chaud de toute l’équipe.

Pour moi, une école ONLINE ne pouvait pas rivaliser avec l’organisation classique d’une dizaine de personnes inspirées à l’idée de changer le monde se retrouvant pendant 3 jours dans une salle.

J’avais tort.

Rien n’est plus fort que des dizaines de personnes aux cultures différentes, vivant partout dans le monde, se retrouvant en LIVE, online, pendant plusieurs jours pour percer les secrets de la psychologie humaine et de la communication.

Il se crée une forme de magie indescriptible qui pousse chacun des élèves à s’impliquer dans les modules de formation.

La pandémie a été une aubaine pour tous ces élèves qui attendaient de pouvoir participer à l’école mais qui étaient freinés par les 40 000€ que représentait alors l’école à cette époque.

Puisque nous n’avions plus de salle à louer, plus de matériel à transporter, plus d’équipes à déplacer et à loger, nous avons pu ouvrir les portes de la troisième session de l’école, non pas pour 40 000€, mais pour 12 000€.

Sans frais de déplacement, ni frais de transport.

Si l’investissement était moins conséquent, la promesse de cette école restait inchangée :

Aider les élèves à se transformer en tant que personne, leur donner les outils pour se découvrir , impacter les gens autour d’eux et partager avec eux les stratégies pour construire une activité de coach profitable (pour celles et ceux que ça intéressait).

Imagine…

Te lever tous les matins, inspiré, l’esprit léger, à l’aise dans tes baskets et fier d’avoir un impact dans la vie des personnes que tu accompagnes au quotidien.

Imagine si tu étais plus à l’aise pour dénouer un conflit, le genre de relation que tu pourrais créer avec ta femme, ton mari, ou tes enfants ou les relations que tu pourrais créer avec tes collègues.

Imagine…

À quel point tu pourrais te transformer en tant que personne si tu étais accompagné et coaché à ton tour pendant 2 ans, à quel point ta confiance en toi pourrait augmenter, à quel point tu deviendrais charismatique et à quel point ce serait inspirant pour les personnes que tu accompagnes.

Imagine le genre de projet et le genre de vie que tu pourrais mener si tu te connaissais davantage, si tu avais pleinement conscience de tes qualités, et que tu t’aimais et t’acceptais aussi pour tes défauts.

Si le regard des autres, la peur d’être jugé, n’étaient plus des freins.
Mais des challenges que tu accueillais avec légèreté.

Quel type de vie, de famille, d’entreprise, est-ce que tu pourrais fonder ?

Est-ce que ce n’est pas évident qu’en vivant ce type de transformation et en te formant aux outils du coaching, tu deviendrais un meilleur parent, un meilleur conjoint, un meilleur collègue, manager, entrepreneur ou thérapeute ?

Qu’est-ce que ça changerait pour toi de pouvoir avoir un impact dans la vie de tes proches, de tes collègues, ou dans la vie des personnes que tu accompagnes ?

Pour être tout à fait transparent avec toi, je ne m’attendais pas à ce que les élèves de l’EDEC vivent de telles transformations personnelles.

Et j’ai dû attendre la fin de leur cursus de formation pour découvrir avec stupéfaction combien l’école avait transformé leur vie.

J’aimerais partager avec toi un extrait de vidéo d’une chorégraphie qu’ont organisé les élèves de la deuxième session pour célébrer la fin du dernier module de formation.

Ça a été une vraie claque pour moi et c’est ce qui m’a poussé à totalement repenser mon institut de formation et à créer une nouvelle formule d’accompagnement que je vais partager avec toi plus bas dans cette page.

Après ces témoignages, j’ai compris quelque chose d’essentiel.

 

Quelques semaines avant le démarrage de la deuxième session de l’école, ma maman me téléphone :

“David, ton école de coaching me donne très envie, mais je ne souhaite pas devenir coach, est-ce que tu crois que je peux quand même m’inscrire ?

NON.

 

C’est ce que j’aurais répondu à n’importe quelle personne qui n’avait pas pour projet de rejoindre l’école pour devenir coach.

Mais je trouve ça surprenant que ma mère, à des années-lumière de s’intéresser au coaching, veuille quand même rejoindre mon école.

Alors j’ai fait ce que n’importe quel coach ferait : Creuser l’origine de sa motivation.

Elle m’explique alors qu’elle souhaite transformer sa propre vie, mieux comprendre l’humain et sa psychologie.

Mais aussi avoir un impact positif sur la relation qu’elle a avec ses amies, aider ses proches à se sentir plus épanouis et devenir plus efficace dans la communication avec sa famille, notamment avec son papa. Mon grand-père.

Je lui ouvre alors les portes de mon école (évidemment, elle n’a pas eu à investir plus de 40 000€ comme tous les élèves de la deuxième session).

Et quelques mois après le début de l’école, ma maman est…

Méconnaissable.

C’était comme une version 2.0 d’elle-même.

Plus épanouie.
Plus à l’aise dans ses baskets.
Plus souriante.
Plus ouverte aux autres.
Plus sereine aussi.

Pendant les deux ans de l’école, je l’ai vu s’épanouir, apprendre à gérer ses émotions et même aider les autres élèves.

Je la trouvais pleine d’énergie, rayonnante.

Finalement, l’école et ses enseignements l’avaient transformée elle.

Et elle avait pu profiter de cette transformation SANS même avoir l’intention de devenir coach.

Et avec le recul, j’ai compris que c’était le cas de plus de la moitié des élèves qui s’étaient inscrits à l’école depuis l’ouverture.

Certains décident de se lancer en tant que coach, car ils souhaitent avoir les outils nécessaires pour transformer la vie des gens, tout en vivant de cette activité.

Et d’autres désirent simplement avoir un impact autour d’eux (famille, amis) et pouvoir maîtriser les outils du coaching grâce à des méthodes efficaces.

Peu de temps avant la fin de cette nouvelle promotion de l’école, ma maman m’a de nouveau téléphoné pour partager avec moi un fort moment de gratitude :

“Mon chéri, si je n’avais pas fait cette école de coaching, je ne me serais pas réconciliée avec mon papa avant qu’il parte. Et jusqu’à la fin de ma vie, ce sera une des plus belles choses qui me soit arrivée”.

Ces quelques mots prononcés par ma maman m’ont tellement touché et m’ont conforté dans l’idée que le coaching n’est pas seulement un métier, c’est un mode de vie qui te transforme toi, mais aussi ton entourage.

Cerise sur le gâteau

 

Quelques mois après la fin de la formation, ma maman m’annonçait qu’elle avait lancé une petite immersion chez elle.

Sans publicité.
Sans en faire des caisses.

Plusieurs personnes sont venues dans sa maison, l’espace de quelques jours pour profiter du soleil, d’un beau jardin… Mais surtout de ce que ma maman avait à partager avec elles !

La cerise sur le gâteau, c’est que ces personnes ont payé pour profiter de ces quelques jours d’accompagnement avec ma maman.

C’était un premier beau revenu, grâce au coaching.

Sans avoir forcé les choses.

Elle a monétisé cette compétence qu’est le coaching, alors qu’elle n’avait pas eu l’intention de devenir coach en se lançant !

C’était dingue ! Car elle avait organisé cette petite immersion conviviale sans tomber dans le cliché du coach en développement personnel qui ne plaît pas à tout le monde.

“J’en ai marre de tous ces marketeurs sur Internet qui font de la pub dans tous les sens et qui disent aux gens qu’il faut créer un business compétitif complexe et faire des centaines de vidéos et aller sur Instagram et Tik Tok et Facebook.

Moi, je ne veux rien de tout ça en fait.

Je veux juste donner du sens à ma vie, apprendre à m’aimer, me réconcilier avec mes parents, servir les autres.
Je ne rêve pas de construire un énorme business ou faire partie des meilleurs de la planète. Ce n’est pas ça mon rêve.”

Ma maman n’a pas cherché à forcer les choses, elle a simplement vécu l’expérience de l’école de coaching et elle a transformé sa vie.

Parce que forcément, que se passe-t-il quand tu passes deux années entières à coacher les autres, à me voir coacher, à analyser les formateurs coacher et à TE faire coacher pendant toute l’école de coaching ?

Tu apprends à t’aimer et tu TRANSFORMES ta vie.

Alors pourquoi limiter l’école de coaching uniquement à des gens qui ont les moyens d’investir 40 000€ (+ les frais de déplacement et hôtel) et qui ont l’ambition de construire un business de coaching compliqué ?

Pourquoi…

Ne pas ouvrir l’école de coaching à toutes les personnes intéressées par le développement personnel qu’elles aient l’intention de devenir coach ou non ?

Pourquoi…

Ne pas permettre à des personnes qui veulent simplement servir les autres, d’avoir de meilleurs outils pour ne plus être frustrés et avoir l’impression que leurs conseils n’ont pas d’impact ?

On recherche tous une vie plus profonde.

On recherche tous à avoir de l’impact

Et le coaching profond ce n’est pas juste un métier, c’est un art de vivre.

Le coaching profond, c’est une opportunité de transformer sa vie de façon concrète.

Découvrir le coaching profond, c’est faire partie d’un écosystème, d’un groupe de personnes avec qui tu peux transformer ta vie.

Et quand tu es bon dans cette discipline, c’est possible d’en vivre confortablement sans même l’avoir anticipé.

Et la bonne nouvelle, c’est que tu n’es pas obligé de t’engager dans une formation aussi longue que des études supérieures.

Laisse moi te présenter l’avenir du développement personnel en francophonie

S’engager sur deux ans pour 12 000€, c’est une décision importante quand on n’a pas forcément l’ambition de devenir coach mais qu’on veut quand même vivre ce genre d’aventure.

Alors, j’ai réfléchi à une alternative.

L’école sur deux ans, c’est incroyable, les gens l’adorent et je ne veux pas l’arrêter.

L’école sur 2 ans est faite pour ceux qui désirent construire un business autour du coaching et faire partie des meilleurs en France ou à l’international.

Ce qui n’est pas le cas de tout le monde.

Alors pour ceux qui veulent transformer leur vie, impacter la vie des autres et faire passer leur niveau d’accompagnement à un autre niveau, on a créé…

Une NOUVELLE VERSION de l’école de coaching sur 12 MOIS.

Où les personnes vont littéralement se transformer de manière profonde et sincère.

Pourquoi j’ai décidé d’organiser ça sur 12 mois ?

Pour rendre l’investissement en temps plus accessible pour les personnes qui ne pourraient pas s’inscrire sur 2 ans ou qui doivent cumuler un emploi en même temps.

(Toutes les sessions de formation sont organisées les week-end, comme ça pas de congé payé à poser !).

Pour ne pas perdre la qualité des enseignements de la version sur 2 ans, j’ai décidé d’articuler la pédagogie de cette nouvelle formule, sur le même modèle :
Le modèle 3M.

Le modèle 3M

Self Mastery

La self mastery signifie la maîtrise de soi et de sa croissance personnelle.

Mon objectif cʼest que tu transformes ta vie et que tu révèles ton potentiel.

Mais aussi que tu prennes confiance en toi, dépasses tes croyances limitantes et te libères pour donner envie aux gens dʼêtre accompagnés par une seule personne :
TOI.

Mastery

Mastery cʼest maîtriser les outils du coaching et avoir confiance en tes capacités à susciter le déclic chez les personnes que tu accompagnes.

Imagine avoir la capacité dʼaider la personne que tu accompagnes à se libérer dʼévénements traumatiques.

Imagine animer des coachings profonds, arriver à trouver le réel problème et apporter des résultats durables.

Imagine coacher avec ton intuition et avoir un protocole que tu maîtrises les yeux fermés grâce à la méthode Top Gun.

Si bien que même fatigué, même stressé, même face à un nouveau cas, tu es performant et tu crées de la magie.

Marketing

La maman de ma femme a elle aussi participé à lʼécole de coaching.

“Tu vois, ma maman a besoin de savoir présenter sa formule, son coaching et savoir en parler autour dʼelle.”

Ma femme avait raison, il manquait un dernier élément indispensable qui aiderait sa maman et tous les autres élèves de lʼécole à mieux présenter leur accompagnement et donner envie aux gens dʼêtre accompagnés.

Jʼai donc voulu faire quelque chose de jamais vu.

Partager avec toi les stratégies pour développer ton activité de coach, si tu le souhaites, sans en faire des tonnes.

Sans publier tous les jours sur les réseaux si tu nʼaimes pas ça.
Sans animer de LIVE sur Facebook, Tik Tok ou Instagram si tu nʼes pas à lʼaise avec ça.
Et sans devoir écrire dʼarticles de blog ou publier de nouvelles vidéos sur YouTube chaque semaine.

Lʼobjectif ?

Permettre à tous les élèves de lʼécole en 1an de créer un flux continu de clients sʼils décident de se lancer en tant que coach (et même si cʼest un side business et sʼils décident de garder leur emploi).

Et donc éviter que des personnes comme la mère de ma femme galèrent lorsque vient le moment de vendre des séances dʼaccompagnement.

Je te montrerai comment :

Trouver la formule qui rend ton offre sexy et dont les gens raffolent.
Que tu aies tellement de demandes de clients que tu sois obligé de créer une liste dʼattente.
Construire un accompagnement attrayant et qui correspond à ton emploi du temps et à la valeur que tu veux mettre sur ces accompagnements.

Dans lʼEDEC en 2 ans, on va beaucoup plus loin sur ces sujets marketing et on partage de nombreuses stratégies avancées pour construire un business dʼexception dans le coaching.

Mais dans le cas de la première année de lʼécole, ce nʼest pas le but.

Je tenais quand même à aider les personnes au maximum et offrir quelque chose de plus que tu ne trouveras pas dans les autres écoles de coaching.

Lʼécole de coaching cʼest 12 mois pour transformer ta vie, pour prendre confiance en toi, et dépasser tes croyances limitantes.

Mais plus encore : te libérer de la peur, du syndrome de lʼimposteur, de tes doutes, de ton stress et découvrir les outils du coaching qui vont faire une différence dans la vie de tes proches ou des personnes que tu accompagnes grâce aux stratégies marketing adaptées à TA personnalité.

 

 

J’avais le choix entre deux options.


Soit je créais la version la plus bas de gamme pour qu’elle soit la plus accessible possible.

Je mettais tout le contenu sur une plateforme en ligne, entièrement automatisée avec quelques PDF et la vendais pour 4 ou 5000 € comme on voit sur Internet.

Au détriment de la pédagogie, de la magie de la méthode Top Gun et de l’émulation collective.

Soit, je créais une version accessible pour le plus de monde possible, mais en mettant le paquet pour offrir à tous les élèves l’opportunité de vivre une expérience de dingue.

J’ai donc fait le choix de créer une version LIVE, avec des RDV ponctuels pour booster l’engagement des élèves et leur promettre des résultats qu’aucune formation en ligne, à moitié suivie, ne pourrait leur promettre.

Tout au long de l’année, tu seras invité à participer à 5 modules de formation de 2 jours chacun, répartis les week-end.

Et exclusivement dispensés par Zoom.

(Si tu es allergique à l’aspect technique d’une telle formation, pas de panique, l’équipe est là pour te guider et on a même des élèves de plus de 70 ans qui se sont inscrits alors qu’ils n’avaient pas ouvert un ordi de leur vie avant).

Tu peux te former au coaching et transformer ta vie depuis le confort de ton salon et depuis n’importe où dans le monde (France, Dom-Tom, Réunion, Québec, etc).

On s’adapte aux décalages horaires pour permettre aux plus de personnes de nous rejoindre.

À la différence de la version en présentiel, la distance n’est plus une excuse !

Mais l’école ne se limite pas qu’à des modules en LIVE.

La magie de la méthode Top Gun, c’est qu’entre les modules de formation en LIVE, on va te donner accès à….

Une bibliothèque de contenus pédagogiques équivalents à 7 jours de formations !

 

Parmi ces contenus, tu trouveras des coachings de plus de 2h que j’ai pu donner, enregistrés en vidéo que tu vas pouvoir regarder autant de fois que tu souhaites pour rentrer dans les coulisses de mes coachings.

En plus de ça, tu auras aussi accès aux sessions d’analyse stratégique (SAS).

Tu me verras décortiquer chaque seconde de mon coaching.

Je partagerai avec toi toute la stratégie derrière mes coachings : quelles sont les micro-expressions que je repère, pourquoi je fais cette chose à ce moment-là, qu’est-ce que j’observe…

Ce sont ces mêmes SAS que ma maman a regardées en boucle pendant sa formation pour adopter les réflexes qui lui ont permis de transformer ses relations avec ses amies et ses proches.

Tu te demandes à quoi ressemble une école de coaching en LIVE, par ZOOM et est-ce que la valeur apportée est la même qu’en présentiel ?

La réponse est NON.

Elle est encore plus importante !

Ce n’est pas une vidéo YouTube ou un webinar que tu suis passivement, c’est une expérience LIVE avec les défauts du présentiel en moins (frais de déplacement, hébergement, nourriture, temps d’attente etc.).

Aujourd’hui, c’est plus de 30 personnes de l’équipe qui sont investies dans cette école de coaching, dont des chercheurs scientifiques qui ont pour mission d’étudier toutes les études de Harvard, de Stanford ou d’Universités prestigieuses à Tel Aviv !

 

Toutes les notions de neurosciences que l’on partage avec toi dans cette formation sont validées et prouvées scientifiquement !


Apporter autant de valeur et trouver un tarif abordable au plus grand nombre a été un énorme challenge pour nous.

Alors nous avons fait le choix de réduire nos marges le plus possible pour te permettre de t’offrir une aventure de cette envergure.

Cependant, afin de développer l’école, investir dans du matériel et les équipes, tu comprends que nous ne pouvons pas maintenir un tarif aussi attrayant pour toujours.

Le tarif annoncé ici va donc bientôt augmenter.

Ce n’est pas une astuce marketing en mousse.

Le tarif de l’école sur 2 ans a augmenté de 2000€ en l’espace d’un trimestre pour nous permettre de recruter de nouveaux profils. ( et même à ce tarif ça reste une opportunité dingue comparée à la valeur).

Si tu es inspiré à l’idée de vivre une telle aventure, ne perds donc pas de temps.

 Alors, quel investissement représente cette nouvelle formule ?

La première session de l’école de coaching sur 2 ans était à 40 000€ (sans frais de déplacement et de logement).

Avec pour intention d’offrir l’opportunité à un maximum de monde de rejoindre l’aventure, nous avons ouvert les portes de l’EDEC Online à 12 000€.

Notre première intention en créant cette nouvelle formule sur 12 mois c’était de fixer le tarif à 8 000 €.

C’était déjà un sacré pas vers le bas.

Mais pas suffisamment bas pour que Monsieur ou Madame tout le monde puisse en profiter.

On a alors décidé de faire un effort encore plus important et de proposer cette première année de l’école de coaching non pas à 40 000€, ni 12 000€, ni 8 000€ mais pour seulement….

5850€ ou 12 règlements de 585€.

 

8000€ est le tarif vers lequel nous allons tendre très rapidement. Et même à ce tarif là, l’école serait toujours une opportunité en or.

Pour que tu puisses avoir un impact sur toi et tes relations le plus rapidement possible, j’ai décidé de te donner en plus un accès privilège au replay d’un séminaire privé et exclusif sur le thème du coaching.

En octobre 2021 avec l’équipe on a organisé un séminaire en LIVE, sur ZOOM, dans lequel j’ai partagé 2 protocoles d’accompagnement ORCA et ROCA, que tu peux utiliser dans n’importe quelle situation du quotidien et que tu peux maîtriser en moins d’un après-midi.

Pour que tu puisses, dès ta première semaine d’inscription à l’école, profiter de tes premiers outils et avoir un impact dans la vie de tes proches, j’ai décidé de t’offrir le replay intégral de ce séminaire que tu retrouveras dans ta bibliothèque de ton espace membre, dès ton inscription validée.

Comment t’inscrire aujourd’hui?

Pour t’inscrire, c’est très simple, tu n’as aucune décision et aucun engagement à prendre aujourd’hui, ni de frais à régler.

Il te suffit de réserver un appel pour échanger avec mon équipe par téléphone en cliquant sur le bouton ci-dessous.

L’équipe prendra le temps de clarifier ce qui est important pour toi, en fonction de ta situation personnelle et te confirmera si cette nouvelle formule est faite pour toi ou non.

En réservant un appel avec l’équipe dès maintenant, tu recevras par email la brochure de l’école avec tout le détail du programme, toutes les modalités d’inscription et une vidéo entière dans laquelle je répondrai à toutes les questions qui sont le plus couramment posées sur cette école.

Pour en profiter, il te suffit de cliquer sur le bouton qui apparaît ci-dessous avant que tous les créneaux de l’équipe ne soient pleins.

L’école d’entraînement au coaching, c’est la garantie de vivre une expérience qui transforme ta vie et de découvrir les outils qui vont impacter la vie de tes proches et des personnes que tu accompagnes.

Je te souhaite du fond du cœur de vivre une aventure comme celle-là.

 

Prends RDV maintenant avec l’équipe.

Foire Aux Questions

Peut-on s’inscrire à l'école de coaching même si on n'a pas de projet particulier ?

L’école est avant tout une aventure humaine et transformationnelle que n’importe quelle personne devrait avoir la chance de vivre.
Le projet te viendra en cours de route s’il n’est pas vraiment défini, notamment à force d’être accompagné, coaché et porté par l’émulation collective du groupe.

C’est d’ailleurs ce qui s’est passé pour ma maman qui s’est inscrite pour se transformer et impacter son entourage et qui, quelques mois après son inscription, s’étonnait elle-même d’organiser une immersion en petit comité chez elle.
Sans publicité. Sans forcer sur les réseaux. En laissant les choses se faire naturellement. 

J'ai peur de ne pas gérer l'aspect technique d'une telle école en ligne…

Une fois ton inscription confirmée, tu recevras un mini-guide par email pour te permettre de prendre ZOOM en main en quelques clics. C’est simple, rapide et on te donne les essentiels du matériel à acheter (micro, webcam, écouteurs), le tout pour moins de 100€, pour vivre l’expérience depuis chez toi dans les meilleures conditions.

Peut-on commencer l'école de coaching sans aucune expérience de coach ?

Tu as dû le découvrir dans ma présentation (ou dans mes emails) mais ma maman n’avait aucune expérience quand elle s’est inscrite à l’EDEC.

Elle souhaitait simplement se transformer, découvrir comment gérer ses émotions, maîtriser les outils et méthodes puissantes de coaching et impacter son entourage.

Elle n’avait pas pour intention de devenir coach mais s’est prise au jeu et a donné son premier coaching chez elle pour un groupe d’amies.

L’EDEC Première Année est donc à la portée de toutes les personnes qui n’ont pas d’expérience dans le coaching. Et c’est même finalement un avantage, car tu n’auras pas à désapprendre de mauvais réflexes.

Je travaille la semaine, est-ce que les Lives tombent à ce moment-là ?

Les modules d’enseignement en Live sont dispensés les week-ends pour éviter aux personnes qui travaillent la semaine de prendre des congés.

Si tu travailles le week-end ?

Tu peux profiter en illimité des replays des modules LIVES ou poser quelques jours de congés, ou aménager ton agenda pour être présent avec tout le groupe en LIVE. On a fait en sorte que l’école ne représente que 8 jours en LIVE afin de limiter les aménagements trop compliqués.

Qu’est ce qui se passe si je rate un Live ?

Si tu rates un Live, pas de souci, tu as accès à l’intégralité des replays Live pendant toute la durée de la formation.

Peut-on commencer l’école si on est déjà coach ?

Oui, de cette manière, tu approfondiras tes connaissances, notamment grâce au Coaching Profond, à la pratique délibérée et à la méthode Top Gun pour devenir un coach d’exception.

En plus, si tu vas au bout de la formation et que tu passes avec brio tous les modules, tu recevras ta “certification David Laroche” ce qui pourrait être un énorme boost pour ta carrière de coach.

Peut-on coacher avant la fin de l’année ?

Oui, grâce au fait de pratiquer régulièrement, d’être entouré d’élèves motivés et de mastercoachs compétents, tu seras capable de coacher avant la fin de l’année.

Quelle est la différence entre l’EDEC et EPR (Entrainer Pour Réussir) ?

La différence est immense.
EPR est une formation vidéo sur 6 mois et non dispensée en Live comme peut l’être l’EDEC.

Une formation comme EPR garantit de te faire grandir dans chacun des 11 domaines de vie et ne t’entraine pas directement au coaching.

Alors que l’EDEC est une école de coaching, sur 12 mois, en Live sur ZOOM, qui t’aide à te transformer toi, impacter ton entourage et te permettre de vivre une vie riche et pleine de sens.

Et qui met l’accent autant sur la pratique que sur la théorie grâce à des mises en situation de coaching entre les élèves, mais aussi avec les mastercoachs et moi-même.

Si tu t’inscris à l’EDEC, tu reçois un accès privilège à EPR sous le nom de Personal Growth. Tu suivras alors ce programme, adapté à la pratique du coaching, en groupe, avec ton trinôme (prix public d’EPR : 1947€).

Est-ce qu’on peut s’inscrire même si on a un métier à côté ?

Oui, on a des élèves qui travaillent 40h par semaine et qui participent à l’école de coaching.
Chacun est libre de regarder le contenu et faire les exercices à son rythme.

A toi de gérer ton temps et d’être le plus efficace possible.

As-t-on accès à du contenu entre les modules Live ?

Entre chaque module, tu auras accès à un coaching complet que j’ai réalisé moi-même.
2 h de coaching vidéo à analyser et regarder à ton rythme autant de fois que tu le souhaites.
On te donnera aussi accès aux vidéos de Sessions d’Analyse Stratégique (SAS) ou je décortique chaque seconde d’un coaching.
Tu comprendras pourquoi je fais ça, qu’est-ce que j’observe, qu’est-ce que je vois, les micro expressions, etc.
Le but est que tu comprennes ma façon d’analyser les choses et surtout pourquoi je les fais de cette manière.

C’est ça la magie de la méthode Top Gun.

Est-ce que l'accès aux contenus vidéos est illimité dans le temps ?

Tu auras accès à vie aux contenus vidéos sur ton espace membre pour te permettre de revenir sur certains modules si tu en ressens le besoin une fois l’école terminée.
Mais l’accès aux replays des Lives est limité à la durée de la formation.

J’habite à l’étranger et les Lives ne seront pas adaptés à mon fuseau horaire, que faire ?

Les séances Lives plénières (tous ensemble) ont lieu de 13h à 19h (heure de Paris) pour tous les élèves.
Et les séances Lives pratiques sont au choix en fonction de ton fuseau horaire :

  • – De 9h à 11h30 (heure de Paris)
  • – Ou de 20h30 à 23h (heure de Paris) pour permettre aux canadiens, DOM-TOM, Tahiti, etc. d’être présents.
Comment fonctionne la partie pratique de l’école ?

Tu t’exerceras tout au long de l’année avec un petit groupe de travail (3 ou 6 élèves) en conditions réelles de coaching.
Dans l’école de coaching, on vous pousse à progresser et on vous accompagne à pratiquer entre les modules.

Quand démarre la prochaine session de l’école ?

La session 2022 démarre début octobre.

Pour profiter de la garantie TOP GUN et être remboursé si l’école ne te convient pas, nous te conseillons vivement de t’inscrire avant cette date.
Aucune inscription ne sera acceptée avant 2023 passée cette date.